Lectures,  Romans

L’échappée belle – Anna Gavalda

Quatrième de couvertureSimon, Garance et Lola, trois frères et soeurs devenus grands (vieux ?), s’enfuient d’un mariage de famille qui s’annonce particulièrement éprouvant pour aller rejoindre Vincent, le petit dernier, devenu guide saisonnier dans un château perdu au fin fond de la campagne tourangelle. Oubliant pour quelques heures marmaille, conjoint, divorce, soucis et mondanités, ils vont s’offrir une dernière vraie belle journée d’enfance volée à leur vie d’adulte.

Couverture du livre L'échappée belle d'Anna Gavalda
L’échappée belle – Anna Gavalda

« Le petit bourgueil était bien frais. Nous avons rongé les rillons, mordu dans des tartines de rillettes épaisses comme des édredons, savouré des tomates tièdes, du fromage de chèvre et des poires du verger (…) Allongés dans l’herbe, assaillis, bécotés par toutes sortes de petites bestioles, nous nous moquions de nous-mêmes en attrapant des fous rires et des coups de soleil. »

SUR LE LIVRE :

Anna Galvalda nous offre une belle parenthèse de douceur. Un moment à part où tout est à construire, où l’on prend le temps de rêver, de se souvenir, en écartant d’un revers de main, les soucis du quotidien. Les personnages, à savoir Simon, Garance, Lola et Vincent, sont frères et soeurs, unit par un lien indéfectible. Malgré leur vie plus ou moins chaotique, ils s’offrent une pause. Un instant de vie qui, le temps d’une journée va s’avérer plus que bénéfique. Le style de l’auteur est sans accroc, doux et fluide. On y retrouve l’humour et la sensibilité, l’envie de nous arrêter nous-même, voir nous motiver. Les quatre protagonistes sont très attachants et nous montrent la voie. Dans un monde où tout va tellement vite, il suffit de s’accrocher à ses valeurs (ici familiales) et savoir s’ouvrir à des choses vraiment importantes. Sans forcément tout plaquer, juste regarder.
Un roman très court (une centaine de pages) qui redonne le moral et qui met du baume au cœur. On en ressort léger !

CE QUE J’EN AI PENSÉ :

J’ai lu ce roman, il y a plus de quatre ans, lors d’un tournant de mon existence. Un tout petit livre, conseillé par une amie librairie et que j’ai lu d’une traite ! Non pas parce que le nombre de pages nous y incite, mais parce que j’étais (et suis toujours) transportée par la finesse et un style sans prétention. Tout y est. Le décor, les souvenirs, les personnages… Personnages avec qui on aimerait rigoler. Et faire partie de leur fratrie ! J’aime le relire de temps en temps pour m’offrir un petit moment pour moi, un moment de réflexion. Ce livre est comme un cocon, un havre. Une petite partie de vie qui ne demande qu’à révéler nos propres aspirations.
À lire, à relire sans modération !

4 étoiles : ****

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *