Lectures,  Polars/ Thrillers

Hôtel du Grand Cerf – Franz Bartelt

Quatrième de couvUn assassinat et une disparition agitent un village ardennais : ce sera l’ultime affaire de l’inspecteur Kulbertus. Depuis l’Hôtel du Grand Cerf, Kulbertus enquête, Kulbertus montre à tous qu’il comprend les magouilles.
Kulbertus mange, aussi, alors que les cadavres s’accumulent. Et un journaliste, sur la piste d’une actrice décédée quarante en plus tôt, se retrouve sans le vouloir sur celle des drames récents. Le mystère s’épaissit alors que la retraite, elle, semble toujours s’éloigner.

Couverture du livre Hôtel du Grand Cerf de Franz Bartelt
Hôtel du Grand Cerf – Franz Bartelt

SUR LE LIVRE :

Lorsque l’on découvre ce livre, on s’attend à un polar classique. Un hôtel, un village rempli de mystères, un meurtre. Mais c’est sans compter la touche ironique et humoristique que l’auteur a voulu faire transparaitre dans son roman notamment en mettant en scène un personnage exubérant et décalé : l’inspecteur Kulbertus. Un personnage qui prend de la place, dans les deux sens du terme. En dépit des meurtres qui s’accumulent, l’inspecteur s’attache à comprendre et à exploiter sa propre façon d’enquêter sur les habitants du village. Avec un humour noir très présent, on suit l’enquête d’une part, et la piste que prend ce journaliste, qui souhaite découvrir le mystère de la mort d’une actrice dans ce même village il y a quarante ans.
Dans ce récit, chacun des protagonistes rencontrés sont importants et nous embraquent dans leur propre voyage. Ils se connaissent, se rencontrent, se détestent, se cachent et finalement on ne sait jamais où l’auteur veut nous mener. Une seule question se pose alors à nous : que va encore imaginer Kulbertus afin de dénicher le ou les coupables ?

CE QUE J’EN AI PENSÉ :

Ce polar n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais. Et pourtant, il m’a beaucoup plu ! Le style est extrêmement bien maitrisé et les « piques » d’humours distillés en font une lecture tout à fait prenante. Les personnages sont très bien construits mais le maître reste sans doute cet inspecteur, proche de la retraite qui arrive dans ce village en terrain conquis ! Kulbertus donne tellement de matière à l’histoire qu’on en oublierait presque l’enquête dans ce village ardennais. L’auteur est très habile et j’ai pris beaucoup de plaisir à « me perdre » dans ses enquêtes (car oui, il y en a deux !). Que cela soit celle de l’inspecteur ou celle du journaliste, ce livre fut très divertissant, je ne regrette pas de m’y être laissée tenter !

4 étoiles : ****

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *